Prolongement de la ligne d’Hydro jusqu’à Unamen Shipu d’ici 2019

Crédit Photo: Thibaut Ketterer – http://thibautketterer.com/Exode-138

Hydro-Québec examine plusieurs options pour remplacer la centrale thermique autonome qui alimente a communauté en électricité à Unamen Shipu. Cette vieille centrale au diesel arrive à la n de sa vie utile, qui est prévue pour 2020.

En autre option Hydro-Québec projète de prolonger sa distribution d’électricité vers l’est pour raccorder la communauté innue de Unamen Shipu à la n de 2019 au reste du réseau.

Projet de raccordement d’Hydro-Québec entre Natashquan et La Romaine, sur une distance de 75 kilomètres. Source : Hydro-Québec

Le projet, évalué à 50 M $, s’étendrait sur les 75 kilomètres de distance entre les communautés innues de Nutashkuan et de Unamen Shipu (La Romaine). Son acceptation est à venir.

Un projet qui viendrait très certainement aider au prolongement de la route 138 vers l’Est puisque la ligne de transport de 161 kV longerait la route 138 reliant Kegaska à la communauté de Unamen Shipu.

Des études techniques et des fouilles archéologiques réalisées à l’été 2017 ont fait l’objet d’échanges entre La société d’État et Transports Québec. Les traversées de cours d’eau et les aspects environnementaux ont été considérés.

Toutes les municipalités concernées ont été rencontrées et consultées sur le tracé qu’envisage Hydro-Québec et aussi sur les sous-postes que la ligne nécessite. Ces présentations ont été offertes en français, en innu et en anglais.

Echéancier et création d’emplois

Le chef de la communauté de Nutashkuan, Rodrigue Wapistan. Photo : archives Portageur

Trois sous-postes de distribution sont prévus, et l’ensemble des travaux devraient débuter en août 2018 pour prendre n à l’hiver 2019.

Le déboisement de l’emprise de la ligne de distribution ainsi que sa construction proprement dite devraient créer 80 emplois. L’installation des lignes sera accordée par voie de soumission.

Les travaux sont spécialisés et il n’y a pas de firme sur la Côte-Nord qui fait la construction de lignes de transport. Par contre, il peut y avoir de l’embauche de personnel de la région.

Le chef de la communauté de Nutashkuan, Rodrigue Wapistan, dit suivre de près l’évolution du dossier.

Par le passé, la communauté de Nutashkuan a e ectué du déboisement au projet Romaine et pour le prolongement de la 138 vers Kegaska.

Un plan de formation pour les autochtones, les jeunes de la communauté a fait l’objet de discussions. Et l’équité avec les confrères de la communauté de Unamen Shipu est de mise.

Texte : Nicole Lessard

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *