Un don d’organes, un cadeau inestimable pour qui le reçoit

Photo: Norbert Landry au mois de mars.

Le don d’organes, qu’il soit offert de son vivant ou à son décès, est toujours un geste généreux de grande solidarité sociale et humaine. Il vient combler l’espoir de personnes en attente de transplantation.

Ces dons nous apparaissent un peu théoriques et loin de nous jusqu’à ce que l’on connaisse quelqu’un qui a eu ce geste pour l’humanité.

La famille de Norbert Landry a su, dernièrement, de la part de Transplant Québec que deux personnes ont reçu chacune un rein venant de Norbert et que ces personnes se portent très bien. Les circonstances et la proximité de ces personnes malades ont permis ces deux transplantations. Et comme on peut bien vivre avec un seul rein, ce sont deux personnes qui connaissent aujourd’hui une vie en meilleure santé.

Il a fallu bien sûr que Norbert partage avec ses proches son désir de donner ses organes à son décès mais aussi que la famille accepte de respecter sa volonté. Dans une situation de décès, la famille, ici au Québec, doit consentir à ce don pour qu’il puisse être pratiqué, ce qui n’est pas toujours le cas, ailleurs dans le monde.

Par la suite, les cornées et des tissus qui se conservent plus longtemps ont pu être prélevés. Héma-Québec coordonne les dons de tissus humains.

Un donneur d’organes peut sauver jusqu’à 8 vies. Un donneur d’organes peut aussi aider jusqu’à 20 autres personnes par le don de tissus. Transplant Québec réfère assidûment aux banques de tissus.
Il s’agit tout simplement de signer sa carte de don d’organes mais encore davantage d’en parler à la famille.

Crédit photo: Dominique Rivard

Texte : Nicole Lessard

2 Replies to “Un don d’organes, un cadeau inestimable pour qui le reçoit

  1. Chère Mme Lessard,

    Votre article représente très bien mon ressenti. Vous avez un don formidable pour synthétiser et trouver les mots justes dans chaque circonstance.

    Vous êtes une personne précieuse pour la communauté et votre amour des gens se ressent.

    Sachez que je suis très reconnaissante de votre implication et je suis sûre que la famille se joint à moi pour vous en remercier.

    Margot Landry

  2. Mon père était connu pour aider tous et chacun autant le trop connu que le premier inconnu de son vivant et même fesant , avec la mort , chemin allant ….il s’arrêta une dernière fois pour aider quelqu’un en passant !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *