Partenariat et permis de pêche à la mactre de Stimpson

Le chef Rodrigue Wapistan de Nutashkuan est fier de l’obtention d’un nouveau quota de pêche pour la mactre de Stimpson « ça va offrir beaucoup de possibilité d’investissement dans la région ».

À l’automne dernier, trois nations autochtones, des provinces de l’Atlantique et du Québec, ont formé un partenariat dans le but d’obtenir la nouvelle licence de pêche à la mactre de Stimpson offerte dès  2018 par Pêches et Océans Canada.

Il s’agit d’un nouveau permis qui s’inscrit dans la volonté du gouvernement de reconfigurer l’accès à la pêche à la mactre de Stimpson. Le détenteur de ce permis pourra pêcher 25  % du total des captures autorisées en 2018, soit environ 10 000 tonnes de mollusques. Les ventes de la mactre de Stimpson ont atteint 90 millions de dollars en 2016.

Les partenaires

Partenaire dans la Five Nations Clam Company (FNCC), la Première Nation Innue de Nutashkuan au Québec se joint aux communautés suivantes : Mi’kmaq de Elsipogtog au NouveauBrunswick, Mi’kmaq de Abegweit à l’Île-du-Prince-Édouard, Mi’kmaq de Potlotek en Nouvelle-Écosse, et les Inuits du sud de Nunatukavut par l’entremise de leur entreprise de pêche commerciale NDC Fisheries limited, à Terre-Neuve et Labrador.

La FNCC obtient le quatrième permis de pêche pour la mactre de Stimpson, tel qu’annoncé par le ministère des Pêches et des Océans Canada.

Ce partenariat constitue une occasion exceptionnelle pour ces communautés autochtones d’accroître leur implication dans le secteur de la pêche.

LA FNCC peut compter sur le partenariat du Premium Seafoods Group dans ce projet conjoint. Premium Seafoods est une entreprise locale réputée, axée sur la communauté, et elle possède une longue tradition de collaboration et d’appui aux communautés autochtones.

Le secteur privé constitue un environnement très concurrentiel d’où l’importance de s’unir pour continuer de développer une pêche et une industrie des pêches saines et durables.

Ce travail de réconciliation entrepris par le ministère des Pêches et des Océans et le gouvernement du Canada constitue un grand pas en avant pour les communautés autochtones de l’Est du Canada. Ainsi, se développe, avec la participation des communautés autochtones, une pêche de la mactre de Stimpson viable et durable.

Source : Chief Aaron Sock Elsipogtog First Nation

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *