Les propriétés de Pointe-Parent seront achetées par le gouvernement

Photo: Les maisons de Pointe-Parent

La municipalité de Natashquan et le gouvernement provincial semblent être arrivés à une entente concernant l’achat des propriétés des résidents de Pointe-Parent. Depuis plusieurs années, des discussions ont cours en ce sens, mais les résidents allochtones restaient dans l’incertitude quant à l’évolution des négociations.

Jeudi passé, le 25 mai, les propriétaires de Pointe-Parent ont été conviés à une rencontre avec André Barrette, maire de Natashquan, et Luc Imbeault, chargé de projet dans le dossier. On a alors annoncé aux résidents de Pointe-Parent que le gouvernement du Québec accepte de procéder à leur relocalisation, même si les négociations territoriales avec la communauté innue de Nutashkuan ne sont pas terminées.

Le maire Barrette est aux anges et il ajoute « les citoyens de Pointe-Parent se sont dit soulagés que cette démarche soit enfin enclenchée après plus de vingt ans d’incertitude dans ce dossier.»

Par le passé, des négociations territoriales avec des communautés autochtones avaient déjà donné lieu à des arrangements pris avec les populations allochtones, mais c’est la première fois que de tels procédés sont terminés avant la mise en place d’un traité officiel.

D’ici 18 à 24 mois, peut-être plus tôt selon le souhait de M. Barrette, le processus de relocalisation devrait être terminé. Un échéancier plus précis sera présenté à la population prochainement. Il sera notamment question de l’évaluation de la valeur des propriétés à racheter, d’évaluations environnementales, et du lieu de relocalisation des résidents.

 

Texte et photo : Xavier Philippe-Beauchamp

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *