Les artistes rusé.e.s transforment la Maison Saint-Dilon

Une semaine tout en sourire, en joie et en arts. Un camp culturel et artistique que nous n’aurions pu mieux imaginer. Un cinq jours remplis de beauté, de découvertes et d’effervescence, de création et d’yeux pétillants.

Devant le nombre d’inscriptions de 16 jeunes, Kim Lafontaine, médiatrice en art et culture, embauchée au Journal communautaire Le Portageur, a choisi de partager les participant.e.s en deux groupes. La Maison a accueilli les plus petits les 4-8 ans, le matin et les 9-15 ans en après-midi. Bien de mentionner que c’était, semaine de relâche et plusieurs familles étaient au chalet, bien leur fasse de se retrouver en famille pour ceux pour qui c’était possible. C’est un mieux temps …

Reste qu’à la Maison Saint-Dilon, ç’a beaucoup bougé. Et pour nous qui y avons nos bureaux c’est un pur bonheur. Une belle jeunesse qui a le goût d’apprendre, de s’exercer aux arts, tout à fait à leur mesure.

Kim propose et les jeunes s’exécutent dans la plus pure création, dans des travaux individuels ou collectifs … selon l’âge et l’intérêt. Mais tous et toutes sont ravi.e.s d’expérimenter dans un nouveau savoir.

Le groupe d’artistes rusé.e.s en pleine activité à la Maison Saint-Dilon, vendredi 8 mars 2019.
Photo : Kim Lafontaine

La semaine a permis de toucher à différentes techniques, les mains pleines de colle pour la construction d’un arbre géant, l’encre pour des effets magiques, les pastels avec petits bâtons pour l’imaginaire, la peinture pour donner vie aux branches, une photo en passant, tout a été mis en oeuvre par Kim pour favoriser une explosion de talents déjà bien ancrés dans ce petit monde.

Du talent à revendre, de beaux jeunes qui ne demandent qu’à se dépasser, à tenter de se découvrir à travers les arts, à rire et s’amuser, somme toute, c’était semaine de relâche.

Les résultats : le vendredi

Quatre jours passés ensemble, le cinquième vendredi 8 mars a été consacré à l’ensemble des participant.e.s. Tous et toutes sont invité.e.s dans un horaire un peu différent puisqu’il s’agit aussi de faire la fête.

Dès 10 h, les artistes rusé.e.s sont présents pour terminer certains travaux de la semaine et compléter un travail collectif. Par la suite ce sera la remise des certificats à chacun des enfants pour les remercier de leur participation. Kim saura choisir les mots pour les féliciter, puis un goûter viendra conclure cette fort belle semaine de création. La détente, les rires, la complicité sont au rendez-vous, petits et grands se partagent l’espace dans une grande harmonie.

Ce n’est qu’un début puisque les activités à la Maison Saint-Dilon pour les artistes rusé.e.s se poursuivront jusqu’en juin.

Nous projetons des séances de cinéma, des rencontres avec des artistes, des ateliers intérieurs et extérieurs, des travaux personnels et collectifs, un éventail de possibilités qui saura plaire et placer le talent des jeunes en première.

Nous vous informerons des détails, activités et projets artistiques qui seront mis de l’avant.

Ce projet est rendu possible grâce à une participation financière du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

Texte par Nicole Lessard

Photo de la une par Nadia Carbonneau : Kim Lafontaine, Kairah Kaltush, Athéna Boudreau, Aurélie Bergeron, Pascale Rochette, Juliette Carbonneau, Laurie Hounsell, Marie-Soleil Hounsell à la Maison Saint-Dilon

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *