La crue printanière exceptionnelle n’épargne pas la Côte…

Eaux de surface, Pointe-Parent 09 / 05 / 2017
Photo: Michel Richard

Les pluies abondantes des derniers jours et la fonte des neiges suscitent l’inquiétude des résidents de l’Est de la Minganie. Du côté de Natashquan,  plusieurs citoyens des deux communautés voisines autochtones et non autochtones sont aux prises avec des inondations dans leur sous-sol depuis dimanche. Des pompes, un peu partout, tentent de vider les caves et sous-sol, et les tuyaux sortent des maisons pour essayer de rassurer leurs propriétaires.

À la communauté innue, la situation est davantage préoccupante car de nouvelles maisons sont construites dans des zones inondables et que la nappe phréatique est peu profonde et quasi indomptable. Pierre Malec sur les ondes de Radio Canada, mardi après-midi, mentionnait qu’un arrivage de pompes pour distribution aux gens de la communauté était attendu en début de soirée.
Bien sûr, nous nous consolons à voir les images fournies par la télévision et à entendre combien d’autres régions sont beaucoup plus affectées.

Mais reste que ce printemps pluvieux des derniers jours cause quelques inconvénients, haussement des rivières, débordement sur la chaussée, fermeture de la route dans certains secteurs.

La 138 étant la seule route ouverte à  la circulation, sa fermeture occasionne certains maux de tête. Les deux écoles à Natashquan et Nutashkuan sont demeurées fermées lundi et mardi de cette semaine, faute de professeurs. Le service postal est aussi perturbé. Et que dire des marchands dont l’approvisionnement se fait par camion et par route. Certains, comme le Marché Natashquan, ont choisi de se ravitailler comme dans le temps d’avant la route et transférer la marchandise sur le Bella Desgagnés. Mais ce dernier est aussi aux prises aux aléas de la nature et accuse un retard. Mardi, 9 mai en après-midi, il était en attente de meilleures conditions météorologiques pour quitter Sept-Îles.  Il a repris la mer et est attendu à Natashquan, mercredi, 10 mai à 19 h 30.

Selon le chef de la communauté innue, Rodrigue Wapistan, deux poteaux électriques seraient à risque de tomber, mais Hydro-Québec ne pense pas avoir à couper le courant pour l’instant.
Selon des données d’Environnement Canada, la région aurait reçu 140 à 150 millimètres de pluie entre vendredi après-midi et lundi soir. Le temps continue d’être couvert,  et nous devrions avoir droit à un peu de soleil dans les prochains jours.

Communiqué du MTQ / mardi après-midi
Présentement, le Ministère surveille 16 sites dans la région de la Côte-Nord, sur les routes 138, 172, 389 et à l’Île d’Anticosti. La grande majorité de ces sites sont sous contrôle. Cependant, certains sites, situés pour la plupart en Minganie, nécessitent une plus grande surveillance. Le ministère a décidé de procéder à une fermeture d’un tronçon de la route, pour assurer la sécurité des usagers.

Route 138 entre Baie Johan-Beetz et Natashquan : tronçon toujours fermé à la circulation. Il s’agit de la seule fermeture sur la 138. Quatre endroits à l’intérieur de ce tronçon sont problématiques à cause de débordements d’eau sur la chaussée. Les rivières Véronique et Pont Brillant sont particulièrement hautes. Le niveau de l’eau a cependant commencé à diminuer. Des survols de cette zone en hélicoptère sont prévus mardi et mercredi par des équipes du ministère, afin de vérifier s’il y a formation d’embâcles et également être en mesure de poser un diagnostic plus précis de la situation.

Le ministère est aussi à réfléchir sur un plan de ravitaillement en cas de fermeture prolongée de la route.

Nicole Lessard

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *