Gabriel Landry rend hommage à Léonard Cohen

Tableau de Gabriel Landry, Huile sur toile 36 x 36 po.

Des activités ont cours pour souligner l’anniversaire et rendre hommage à Léonard Cohen, décédé le 16 novembre 2016, se rappeler l’homme, le poète, le romancier et l’auteur-compositeur-interprète.

Le tableau AU FIL DES TEMPS – Hommage à Léonard Cohen

Gabriel Landry a réalisé ce tableau quelques mois, à peine, avant la mort du grand homme. Certains traits de la vie du personnage ont inspiré l’artiste.

Gabriel Landry, qui se déclare citoyen du monde, trace un parallèle entre ce qui caractérise la vie et l’œuvre du poète et quelques-uns des thèmes qui l’ont inspiré comme la paix, l’amour, la philosophie bouddhiste, la poésie, et beaucoup plus. Cohen est poète, écrivain, auteur, Landry est peintre et certaines grandes lignes de pensée se rejoignent.

Entre autre, le poète de religion juive devenu moine bouddhiste trouve comme toile de fond, l’Apocalypse.

Le peintre a réalisé une série de 22 tableaux inspiré des 22 chapitres de l’Apocalypse, hasard? Non, l’artiste y voit un rendez-vous avec la vie… et peut-être, sait-on jamais avec Léonard Cohen, lui-même.

Le tableau et sa symbolique

Outre l’espace, point central de l’œuvre qu’est le portrait de Léonard Cohen, certains éléments en composent la symbolique. Le pigeon, symbole de l’amour  : «Comme un oiseau sur un fil J’ai essayé à ma manière d’être libre» Bird On The Wire de Leonard Cohen. Le tableau «montre que la lumière est l’autre face du noir», associé, selon le rythme des saisons au Yin et au Yang. On peut remarquer le Canadian errant auquel s’identifie Cohen allant de ville en ville, raviver les cœurs…. L’étoile juive, les mains du mendiant, la lumière, une brèche qui par la couleur laisse passer la lumière. Cohen a été pour Gabriel Landry, un être inspirant et aussi… un porteur de lumière.

Présence à deux événements

Dans cette vague d’hommages, le tableau AU FIL DU TEMPS – Hommage à Léonard Cohen, de Gabriel Landry, natif de Natashquan, se retrouve au cœur de deux événements importants à Montréal.

Le plus récent se tenait le 1er novembre dans l’arrondissement d’Outremont, sous le thème Les chansons de Cohen inspirées par la Bible. Lors de cette activité, la Fondation du Collège universitaire dominicain présentait une conférence de Chantal Ringuet, collaboratrice, entre autre, à la publication de l’ouvrage Les révolutions de Léonard Cohen. Celle-ci détient un doctorat en lettres de l’UQAM et un post-doctorat en études juives canadiennes de l’Université d’Ottawa. Une performance vocale offerte par le chœur Les Filles de l’île a ramené quelques chansons de Cohen.

L’autre événement a été, le 19 octobre, le 45e GALA des Ballets Jazz de Montréal au Centre des Sciences de Montréal. Les personnes présentes à l’événement ont eu l’honneur de découvrir des extraits de Dance Me, un spectacle qui prendra son envol le 5 décembre à la Place des Arts, et vers d’autres horizons, par la suite. Cohen avait d’ailleurs donné son consentement et son appui à cet ambitieux projet.

Nicole Lessard

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *