Dévoilement de l’hommage aux défunts de la communauté innue

C’est dimanche, 10 juin qu’un mémorial en hommage aux défunts de la communauté innue a été dévoiléàla population mixte autochtone et non autochtone de Nutashkuan et Natashquan.

Ce projet démarré, sur une idée de François Bellefleur, chef de la communauté à l’époque, aura mis 4 ans àBernard Landry et ses collaborateurs pour être gravésur la plaque qui surplombe le cimetière innu à l’Est de l’École Notre-Dame- des-Anges à Natashquan.

Un peu plus de 70 personnes innus et non autochtones s’étaient rassemblés pour la célébration. Bernard Landry a remerciéles collaborateurs qui ont participé activement àcette recherche et a tenu à souligner de façon particulière le travail de sœur Ghislaine Charland, décédée en 2017.

Valmont Boudreault, prêtre de la paroisse de Natashquan a célébré une messe en hommage à ces défunts innus. Un partage du discours de la foi s’est fait en français et en innu. Son homélie, entre autre, a été traduite par Adèle Bellefleur. Un moment touchant de cette célébration, a étécelui de la prière du Notre-Père, alors que le Père a appelé les enfants innus et blancs à le rejoindre pour réciter la prière en se tenant la main. 

S’en est suivi une marche vers le cimetière innu pour le dévoilement et la bénédiction de ce mémorial. Le maire André Barrette et le chef Rodrigue Wapistan ont ensemble dévoilé cette plaque qui relate le nom de tous ceux et celles qui ont été enterrés àcet endroit entre 1921 et 1966. Les noms de beaucoup d’anciens sont ainsi gravés et ceux de nombreux enfants y sont inscrits, un travail de recherche colossal.

Le souvenir de tous ces défunts, après tant d’année oublié, a été un moment d’émotion et Marie-Ange Malec, une dame innue, qui s’est souvenu, a tenu àremercier Bernard Landry pour ce travail de reconstitution. Les morts innus enterrés dans ce cimetière ont maintenant repris vie et leur mémoire est conservée.

 

Nicole Lessard

Sur la photo, de gauche à droite: Père Valmont Boudreault, Jean-Yves Hounsell, Marie-Ange Malec, le chef Rodrigue Wapistan, Bernard Landry, Anne Lapierre, Sylvie Malec, le maire André Barrette.

Photo par Michel Richard

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *