Accident mortel au quai de Natashquan

Norbert Landry, débardeur, photo parue dans Le Portageur, 12 avril 2017 –  Photo: Dominique Rivard,

C’est lors d’un déchargement de crabe, samedi, 22 avril, en fin d’après-midi, que Norbert Landry, un débardeur, employé de l’entreprise Poséidon, a fait une chute extrêmement brutale.

Alors qu’il s’affairait à sortir d’un camion une pile d’une vingtaine de «pans» de crabes vides, que s’est produit cette tragédie. Lors de la manœuvre, Norbert était sur une plateforme d’une hauteur de 40 ¨ sans garde-corps. Il a perdu l’équilibre et est tombé à la renverse dans le vide directement sur le quai de ciment. Cette chute a provoqué de graves blessures à la tête.

Transporté en ambulance jusqu’à Sept-Îles, il a par la suite été transféré à Québec, en avion. La famille a alors été appelée à le rejoindre. Norbert Landry, 61 ans a succombé à ses blessures.

La suite
Norbert était à l’emploi de l’entreprise Poséidon depuis 10 ans. Le lendemain, suite à cet accident, on a installé un garde-corps sur la plateforme, avant même, le déchargement suivant.

Mario Landry, frère de Norbert, a accordé une entrevue au journaliste de TVA afin de décrire l’accident. Il a aussi livré un touchant plaidoyer sur la sécurité au travail. Pour visionner l’entrevue sur le WEB :  tvanouvelles.ca/2017/04/24

Le mardi, 25 avril, deux enquêteurs de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) étaient dépêchés sur les lieux à Natashquan pour comprendre les circonstances de ce malheureux accident.

Un événement tragique
Cet événement est dramatique. Elle bouleverse, toute l’équipe des débardeurs dont son frère, Mario Landry, lui aussi un travailleur de l’industrie de la pêche et témoin de l’accident. L’ensemble du monde des pêches à Natashquan en est affecté.

Ces deux garçons et petits enfants, la famille proche, sont dans la peine. Et au-delà de tous ces gens, dans un petit village comme celui de Natashquan, qui compte 250 personnes, ce sont tous les membres de la communauté et même des environs qui sont sous le choc.

En dernière heure
Selon TVA, la CNESST a interdit jusqu’à nouvel ordre, les opérations de débarquement à l’endroit où est survenu l’accident.

Photo du lieu de l’accident, prise le 25 avril 2017 en fin d’après midi.
Les garde-corps ont été installés suite à l’accident. Photo : Michel Richard

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *